Accueil > PERSONNELS > Social > Aide à l’installation des fonctionnaires de l’État : de nouvelles règles (...)

Aide à l’installation des fonctionnaires de l’État : de nouvelles règles d’attribution

Article publié le mardi 6 janvier 2015
  • Version imprimable

Les agents exerçant dans un quartier prioritaire de la politique de la ville peuvent bénéficier d'une aide à l'installation revalorisée.

L’aide à l’installation des personnels de l’Etat (AIP) est une aide non remboursable, destinée à contribuer à la prise en charge, dans le cas d'une location vide ou meublée, des dépenses réellement engagées par l'agent au titre du 1er mois de loyer, y compris la provision pour charges, les frais d’agence et de rédaction de bail, le dépôt de garantie et les frais de déménagement.

La circulaire du 28 août 2014 relative à l'aide à l'installation des personnels de l'État (AIP) permettait l'assouplissement des conditions d'attribution de la prestation interministérielle d'action sociale en allongeant de quatre à six mois, à partir de la signature du contrat de location, le delai de demande de l'aide par l'agent, à compter du 1er septembre 2014.

La circulaire du 24 décembre 2014 tient compte de la suppression des zones urbaines sensibles (ZUS) résultant de la loi 201-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et de l'institution par cette dernière des "quartiers prioritaires de la politique de la ville".

Les agents exerçant majoritairement leur activité professionnelle au sein de ces quartiers peuvent bénéficier d'une aide à l'installation d'un montant de 900€, à compter du 1er janvier 2015.

Documents joints




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP