Accueil > ÉDUCATION > Des mots d’Éduc > Accompagner : un maître-mot en éducation

Accompagner : un maître-mot en éducation

Article publié le mardi 24 septembre 2019
  • Version imprimable

Peut-on vraiment réussir seul?Tant du côté des éduqués que du côté éducateurs, l’accompagnement est mis à toute épreuve. Accompagnement éducatif pour les enfants et les jeunes, accompagnement tout au long de la carrière pour les différentes professions du secteur éducatif. Car il est indéniable qu’éduquer est avant tout une affaire de relation. Accompagner, au sens premier, c’est se joindre à quelqu’un pour aller où il va en même temps que lui. De fait, accompagner c’est ne pas laisser seul.

Côté professionnel, cela se traduit par accueillir, soutenir les débutants. Travailler aux côtés de, ou en périphérie, faire émerger les besoins, c’est le nouveau paradigme donné aux corps d’inspection, de conseils pédagogiques, d’encadrement. Le suivi personnalisé est amené à se développer, tout comme les conseils, la formation en situation de travail, le projet professionnel suivi. Fini le temps où l’inspecteur, ou encore le conseiller pédagogique venait dire la bonne voie à suivre pour être un bon professionnel. Désormais, chaque professionnel est acccompagné, ou en voie de l’être car ce changement peut mettre du temps à se concrétiser.
Côté enfant et jeune, les accompagner dans leur éducation, c’est aussi leur apporter une aide individualisée, du conseil pour trouver sa propre voie d’apprentissage, des méthodes pour s’engager dans le travail personnel, et parfois un mentorat qui va booster la réussite. Fini le temps où assister à une journée de classe se résumait à empiler des savoirs, notés dans des cahiers de différentes couleurs, puis rentrer à la maison faire ses devoirs, c’est à dire des leçons à apprendre par cœur ou des exercices de répétition. Désormais, il y a des dispositifs d’accompagnements éducatifs mis en place par l’institution Education Nationale, comme «Devoirs faits», et en même temps chacun des membres de l’équipe éducative doit «assurer à chaque élève une prise en compte de ses besoins et de ses capacités, dans le but de lui permettre de progresser au mieux dans ses apprentissages.»
Changement de paradigmes, donc. Mais changements en cours, qui comme tout changements ont besoin de temps pour en voir les effets. Et qui ne sont pas sans poser des questions. Ce sont ces questions soulevées par le mot «accompagner» que les 12èmes journées contre le refus de l’échec scolaire organisées par l’AFEV, ce mercredi vont mettre en lumière. Qui sont les « accompagnateurs éducatifs » qui cheminent aux côtés des enfants et des jeunes les plus fragiles, leur dédiant une attention particulière, personnalisée? Que nous racontent les relations humaines fortes qui se tissent entre accompagnateurs et accompagnés sur notre société qu’on dit pourtant disloquée? Cette journée sera notamment l’occasion de rendre visible la communauté très diverse du mentorat en France et en Europe dont l’Afev, avec ses 8000 étudiants bénévoles qui accompagnent autant d’enfants est l’un des fers de lance.

Par ici pour en savoir plus sur l'AFEV: lab-afev.org




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP