Accueil > PRESSE > Dans les médias > 3 postes en plus pour l’Ariège : la mobilisation de l’UNSA Éducation a payé (...)

3 postes en plus pour l’Ariège : la mobilisation de l’UNSA Éducation a payé !

Article publié le lundi 17 février 2014
  • Version imprimable

La Rectrice disposait de 150 créations de postes pour la rentrée 2014 dans les écoles de l’Académie de Toulouse.

Lors du Comité Technique Académique du 16 janvier, elle avait décidé, malgré nos protestations, de supprimer 3 postes en Ariège !

L’UNSA Education 09, dès le 17 janvier, avait alerté le Ministère ainsi que les 3 parlementaires, Frédérique Massat, Alain Fauré et Jean Pierre Bel pour dénoncer cette taxation injustifiée.

Nous avons multiplié les interventions pour démontrer que l’Ariège, compte tenu de ses difficultés sociales et de ses caractéristiques scolaires, devait bénéficier elle aussi de la solidarité nationale, malgré un effectif d’élèves stable.

Ce vendredi 14 février, la Rectrice a annoncé à l’UNSA Education qu’elle avait reçu du Ministère une dotation supplémentaire de postes à destination « des départements les plus en difficultés, notamment ceux en dotation négative ».

Les parlementaires ariégeois nous ont confirmé que le Ministère attribuait 3 postes à l’Ariège au regard de sa situation : ruralité, catégories sociales défavorisées, fort taux de redoublement...

Le Ministère a expliqué que cette dotation exceptionnelle dont bénéficieront également d’autres départements en difficulté de l’Académie de Toulouse, devrait s’accompagner d’un travail dans le cadre d’un plan pluriannuel afin de servir à la mise en oeuvre de la loi sur la Refondation de l’Ecole, loi que l’UNSA Education avait approuvée en Conseil Supérieur de l’Education.

Ainsi, un dialogue avec les élus et les organisations syndicales devra s’instaurer dans les instances départementales (CTSD et CDEN) afin d’améliorer la qualité de structuration des écoles sur tout le territoire (classes uniques, RPI, rural, urbain, zones d’éducation prioritaires...).

Pour la deuxième année consécutive, le Ministère corrige par une dotation supplémentaire la répartition inéquitable du Rectorat.

Si l’UNSA Education se félicite de ce que ses interventions aient à nouveau abouties, elle préférerait pour les années futures que le Rectorat intègre enfin dans ses répartitions de postes, l’indispensable rattrapage dont l’Ariège doit bénéficier afin de réduire les insupportables inégalités sociales et scolaires constatées sur notre territoire régional.

Antoine LOGUILLARD Monique GONZALES Secrétaire Départemental de l’UNSA Education Secrétaire Départementale du SE UNSA

Lire le communiqué sur le site de la Gazette ariégeoise




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP