Accueil > FONCTION PUBLIQUE > 13 mai : la réponse insatisfaisante de Manuel Valls aux fonctionnaires

13 mai : la réponse insatisfaisante de Manuel Valls aux fonctionnaires

Article publié le jeudi 15 mai 2014
  • Version imprimable

Le 23 avril, l'Interfédérale FP (à laquelle participe l'UNSA) avait écrit au Premier ministre. Manuel Valls a répondu le 13 mai dans des termes qui ne peuvent permettre d'affirmer que le gouvernement a réellement fait un pas. Ses propositions sont à revoir... clause de revoyure comprise.

Une lettre avait été envoyée au Premier ministre par l’interfédérale Fonction publique le 23 avril 2014 afin de pouvoir échanger avec lui sur la question des rémunérations et de l’emploi dans la Fonction publique. D'un commun accord, l'Intersyndicale* en avait chargé Jean-Marc Canon, secrétaire général des fonctionnaires CGT.

Nous avons reçu lundi 13 mai la réponse à notre demande... mais pas satisfaction à nos demandes.

Le Premier ministre rappelle en effet les annonces déjà faites concernant les mesures sur les catégories C (mais qui relevaient des mesures d'urgence déjà publiées à défaut d'être effectivement appliquées pour des raisons de retard informatique), la clause de revoyure annuelle, la nécessité de la réforme de l’architecture statutaire (négociation «Parcours professionnels, carrières, rémunérations). Il réaffirme la nécessité de renforcer le dialogue social au niveau de la ministre de la Fonction publique.

Aucun de ces éléments, par conséquent, n'était de nature à nous faire changer d'avis pour le 15 mai.

* FO a fait le choix, depuis de longs mois, de s'isoler de l'action commune préférant, hélas! se borner à la peu glorieuse «stratégie du coucou» au cas par cas.

** Réponse adressée à Jean-Marc Canon (CGT) en sa qualité d'expéditeur du courrier élaboré par l'Interfédérale.




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP